entete3.jpg
514 251-4125   1-866-888-2323
Suivez-nous Twitter  Facebookyoutube.jpg
Accueil

Qu'est-ce que la schizophrénie

La schizophrénie est une maladie du cerveau qui affecte la pensée, les sentiments et les émotions, tout comme les perceptions et les comportements des personnes qui en sont atteintes. Toutes ces fonctions ne sont cependant pas perturbées au même moment et dans la même mesure. De nombreuses personnes souffrant de schizophrénie peuvent avoir un comportement parfaitement normal pendant de longues périodes.

Bien qu'elle n'affecte pas l'intelligence proprement dite de la personne, la schizophrénie occasionne souvent un certain nombre de déficits cognitifs qui perturbent notamment l'attention, la mémoire, l'apprentissage et le traitement de l'information. Ces déficits sont souvent présents dès le début de la maladie et diminuent la capacité de la personne à réagir de manière appropriée avec son milieu.

Le cerveau contient des milliards de cellules nerveuses. Chacune d'entre elles émet des prolongements qui transmettent des messages aux autres cellules nerveuses ou en reçoivent de ces dernières. Ces prolongements libèrent des substances chimiques appelées neurotransmetteurs qui acheminent les messages d'une cellule à l'autre. Chez les personnes atteintes de schizophrénie, ce système de communication fonctionne mal.

Une personne atteinte de schizophrénie peut:

  • éprouver des difficultés à établir un contact avec son entourage ;
  • être envahie par des idées et des impressions étranges ;
  • avoir l'impression d'entendre des voix qui, bien que n'existant pas réellement, font partie de sa réalité ;
  • être prisonnière de ses hallucinations et de son délire ;
  • avoir une perception de soi partiellement, voire totalement altérée ;
  • avoir beaucoup de difficultés à distinguer ce qui est réel de ce qui ne l'est pas ;
  • avoir la conviction que certaines personnes lui veulent du mal ;
  • se replier sur elle-même et se comporter d'une façon bizarre ou imprévisible ;
  • se désintéresser de nombreuses choses: habillement, ménage, hygiène corporelle, gestion de ses biens ;
  • avoir des réactions émotionnelles étranges et incongrues ;
  • percevoir son entourage comme hostile ;
  • ressentir une insécurité permanente.

La schizophrénie n'est pas une maladie rare. À l'échelle mondiale, la schizophrénie touche 1 % de la population. Elle survient chez les jeunes à la fin de l'adolescence ou au début de la vie adulte, habituellement entre 15 et 30 ans. Exceptionnellement, elle peut apparaître parfois pendant l'enfance ou après 30 ans. On parle alors de schizophrénie juvénile ou de schizophrénie à début tardif, selon le cas.

La schizophrénie est une maladie mentale qui peut être sévère et persistante. La maladie se manifeste par des épisodes aigus de psychose, suivis de divers symptômes chroniques. Le début de la maladie peut être progressif, s'étalant sur quelques semaines ou quelques mois. Dans bien des cas, la schizophrénie fait son apparition de façon tellement insidieuse et graduelle que les personnes qui en sont atteintes, ainsi que leur famille, prennent parfois beaucoup de temps à s'en rendre compte. Elle peut aussi apparaître très soudainement.

La schizophrénie est reconnue comme étant la maladie la plus invalidante chez les jeunes. Elle frappe autant les garçons que les filles, sans distinction de races, de cultures, de croyances ou de niveaux socio-économiques.


La schizophrénie n'est pas:

  • Rare
  • Un dédoublement de la personnalité
  • La marque d'une faiblesse de caractère
  • Causée par des parents négligents ou dominateurs
  • La conséquence d'une expérience traumatisante vécue dans l'enfance
  • Due à la pauvreté du milieu de vie ou à un échec personnel


La schizophrénie se traite : une vie satisfaisante est maintenant possible


Prévalence de la schizophrénie

  • À travers le monde, une personne sur cent est atteinte de schizophrénie.
Elle est donc :
  • Deux fois plus répandue que la maladie d'Alzheimer.
  • Cinq fois plus répandue que la sclérose en plaques.
  • Six fois plus répandue que le diabète insulino-dépendant.
  • Soixante fois plus répandue que la dystrophie musculaire.

© Copyright 2016 Société Québécoise de la Schizophrénie. Tous droits réservés.
Conception & réalisation du site par HPJ